Oeufs yoni - 2ème partie

Oeufs en Jade

Méfiez-vous des contrefaçons !

La plupart des boutiques, en ligne ou non, ont tendance à appeler "jade" toute pierre ou autre matériau ressemblant de loin ou de près à du jade. Ce qui fait beaucoup de produits qui n’ont rien à voir avec le jade véritable.

Cette façon de procéder est non seulement trompeuse, mais contraire aux réglementations française, européenne et internationale.L'appellation gemmologique “jade” (la gemmologie - du latin “gemma”, ornement - est la science qui étudie les pierres) recouvre deux pierres, la jadéite (jade jadéite) et la néphrite (jade néphrite), et seules ces deux pierres ont droit à l’appellation “jade” (et non des dizaines d’autres pierres et matériaux qui sont vendus sous cette appellation plus attractive que celle qui est la leur). Pour être totalement exhaustif, il faudrait rajouter l’omphacite (jade omphacite) mais cette pierre ne nous intéresse pas dans le cadre de notre étude sur les oeufs et ne concerne qu’une minorité très pointue de gemmologues spécialisés.

On ne peut donc pas appeler n'importe quoi du jade. Peut-on appeler un CZ (oxyde de zirconium) un diamant ? Et pourtant la toile est remplie de CZ que l'on vend pour du diamant ! Pour le jade, c’est bien pire !

Si l'on cherche des oeufs en jade sur internet (ou ailleurs), dans 95 à 99 % des cas les oeufs vendus pour du jade n'en sont pas. En effet, les oeufs prétendument en "jade" sont en fait des imitations.

Pourquoi des imitations ? Parce que le jade est rare, il est difficile à travailler et il est cher. Comme la plupart des vendeurs ne connaissent rien au jade mais ont un sens aigu du commerce, ils vont appeler "jade" un matériau qui n'en est pas dans le but de faire des marges plus importantes et de vendre plus.

Préférez-vous acheter un objet estampillé "jade" qu'un objet estampillé "verre imitation jade", "quartz teinté imitation jade", "serpentine imitation jade" ? C'est ainsi que les vendeurs peu scrupuleux devraient appeler leurs faux jades, s'ils suivaient les réglementations non seulement française, mais européenne et internationale. Bien entendu, ils ne le font pas !

Le jade est rare : qui dit rare dit souvent cher ; donc acheter du brut est cher, le travailler est également cher. Il est donc plus facile de travailler la serpentine ou une autre pierre, très peu coûteuse, dont le prix de revient sera bas et qui permettra des marges élevées.

J'ai coutume de dire que le jade est un mot que tout le monde connaît, mais dont quasiment personne ne sait ce qu'il recouvre. En effet, la pierre est méconnue non seulement de la majorité du grand public, mais aussi des bijoutiers ou des autres professionnels.

Qu'est-ce que le jade ?

Comme nous le disions, plus haut, il existe deux types de jade : le jade jadéite et le jade néphrite

- Jade jadéite (ou jadéite) : la jadéite est une roche faisant partie du groupe des pyroxènes, composée de silicate de sodium et d'aluminium. Elle a été identifiée pour la première fois par Alexis Damour (minéralogiste français 1808-1902), en 1863. A cette époque, l'intérêt pour le jade néphrite s'est reporté sur le jade jadéite. Le pays producteur principal est le Myanmar (ex-Birmanie). Le Guatemala est également producteur de jade jadéite, mais sa qualité est en général réservée a  ux petits objets plutôt qu’aux bijoux car il est moins translucide. Contrairement à une idée répandue (et entretenue par les Chinois eux-mêmes), il n'y a pas de jade jadéite en Chine mais c'est là que s'y trouvent les principales fabriques de jade à cause de la qualité de ses artisans. La jadéite a une dureté de 7 et une densité de 3,30 à 3,38. Elle existe dans de nombreuses couleurs qui vont du blanc au gris très foncé, en passant par le vert dit « impérial » (le plus prisé et le plus cher) et le lavande (très prisé également).

- Jade néphrite (ou néphrite) : la néphrite est une roche faisant partie du groupe des amphiboles, composée de silicate de calcium et de magnésium. La néphrite a une dureté de 6,5 et une densité de 2,9 à 3. Ce jade fait partie de l'histoire des Asiatiques depuis 7.000 ans et était la « Pierre des Empereurs ». Actuellement, les deux types de jade sont appréciés en Asie, la jadéite pour sa plus grande translucidité et la néphrite pour son histoire. Il est très important de savoir que si la Chine reste le pays où les deux types de jade sont travaillés, il n'y a plus de gisements de jade néphrite vert en activité en Chine actuellement. Il ne reste que ceux de néphrite blanche, dont les prix sont extrêmement élevés (compter plusieurs milliers d'euros pour une petite pièce ; 99,9 % du jade néphrite blanc sur internet ou ailleurs est faux). Les pays producteurs sont : la Chine pour le jade néphrite blanc, extrêmement rare et cher -, le Canada (premier producteur mondial à ce jour), la Russie, la Nouvelle-Zélande, l'Australie (pour le jade noir).

Le jade néphrite existe dans une palette de couleurs moins large que le jade jadéite : blanc (très rare et cher), vert « épinard » à vert foncé, gris-bleuté et noir.

Donc pour résumer : à part la jadéite et la néphrite, tout le reste n'est pas du jade.

Ce que l'on trouve sur internet (et dans les boutiques) :

L’oeuf que vous voyez sur la photo ci-contre est d’après sa description en “nouvelle jade”. On dit “le” jade, et pas “la” jade. Et cet oeuf n’est pas en jade.L’appellation “new jade” (“nouveau jade” en français) est une appellation fallacieuse interdite par la législation (française, européenne et internationale) pour désigner un oeuf en serpentine.

Elle a été inventée par les Asiatiques pour vendre du faux jade en quantité. La serpentine n’est pas une espèce minérale mais une famille de minéraux du groupe des silicates, comprenant plus de vingt membres. C’est une pierre très utilisée pour imiter le jade car on la trouve partout dans le monde (elle n’est donc pas rare), elle est facile à travailler car moins dure et résistante que le jade et en plus elle est très bon marché, ce qui permet aux marchands de faire d’excellentes marges.

Voici d’autres photos d’œufs qui ne sont pas en jade et que l’on trouve couramment sur internet et dans les boutiques :

Autres imitations courantes :

-       quartz aventuriné

-       amazonite

-       grenat hydrogrossulaire

-       gypse (talc)

-       onyx

-       calcédoine

-       vésuvianite

-       "Xiuyan jade" ("jade de Xiuyan"),

-       "Xiuju jade" ("jade de Xiuju"), le "Dushan jade" ("jade de Dushane) et bien d'autres, qui sont des variétés de serpentine, pas du jade

-       zoïsite

-       etc.

Quand vous voyez la mention "oeuf en jade", posez-vous la question :

-      ces oeufs sont-ils VRAIMENT en jade ? Demandez au vendeur qu'il vous le confirme en vous donnant l'origine du jade (dans la plupart des cas, il n'en a aucune idée) et en vous donnant un certificat gemmologique, c'est-à-dire signé par un gemmologue diplômé et reconnu dans sa branche, ou par un laboratoire gemmologique. Un certificat engage son signataire.

Les autres certificats n'ont aucune valeur, tout le monde peut en émettre, vous en premier.

Demandez à votre vendeur les caractéristiques gemmologiques de l'oeuf par écrit. Dans la plupart des cas, le vendeur ne saura même pas de quoi il s'agit. Il peut bien entendu recopier des données sur internet (sur mon site notamment), mais s'il s'engage par écrit, ce ne sera pas un acte anodin.

Demandez-lui l'origine de l'oeuf : dans la majorité des cas il va vous dire "la Chine", parce que dans l'imaginaire collectif le jade vient de Chine.

Faux! Les dépôts de jade néphrite chinois foncé sont épuisés depuis longtemps et il ne reste plus que des dépôts de jade néphrite blanc... dont le prix au kilo est de 200.000 euros ! Quant au jade vert à vert très foncé, les dépôts principaux sont actuellement au Canada (premier producteur mondial) et en Russie. En revanche, les Chinois étant capables de travailler le jade depuis des siècles, les fabriques sont principalement en Chine... mais le jade néphrite n'est pas chinois !

PRIX : s'il est bas, l'oeuf est très probablement faux. Comme le jade est cher, un oeuf en jade ne peut pas être bon marché, donc un oeuf bon marché ne peut, sauf erreur (qui va vendre en-dessous de son coût de revient ?) être en jade.

 Oeufs en jade véritable

Oeufs en jade jadéite

Les oeufs en jade jadéite du Myanmar sont extrêmement rares. En effet, la jadéite du Myanmar étant très coûteuse, il n’est pas intéressant de tailler des oeufs dans un bloc de jade alors qu’il est possible d’y tailler des dizaines de cabochons s’il est de bonne qualité ou des mini-statuettes de bouddha. Ces oeufs sont actuellement introuvables sur le marché (en tout cas je n’en ai pas vu depuis plusieurs années - depuis que le prix du jade a encore augmenté -). Voici une photo ci-dessous de ma collection personnelle :

On trouve en revanche des oeufs en jade jadéite du Guatemala. Ils sont rares car le jade du Guatemala est mal connu internationalement, plutôt méprisé par les Asiatiques qui le trouvent moins beau que celui du Myanmar (le jade du Guatemala est souvent plus pierreux, mais la composition est la même, il s’agit de jadéite avec différents éléments qui le colorent). Mais ces oeufs existent (photo ci-dessous) et nous pouvons vous en proposer. La couleur peut surprendre au début car selon les inclusions, le jade aura des tonalité blanches, grises, vertes ou mauves, avec de forts contrastes (une couleur unie, bien plus rare, engendrerait un prix très élevé, et les couleurs unies sont réservées pour faire des répliques de masques maya. Nous travaillons avec une jeune femme qui a un petit atelier au Mexique, à la frontière du Guatemala et qui emploie des artisans qui travaillent à la main, sans ajout de matières chimiques que ce soit pour le façonnage de l’oeuf comme pour son polissage. Chaque oeuf est unique.

Oeufs en jade néphrite

Comme nous le disions, les mines de jade néphrite sont épuisées, sauf pour le jade blanc, et la Chine, pour travailler le jade, importe du jade du Canada et de Russie. Ces œufs sont rares car plus chers que leurs imitations bien sûr, et leur couleur est souvent très foncée (vert très foncé paraissant parfois noir), car le prix du brut de jade étant élévé, on utilise en général du jade foncé pour faire des œufs. Les œufs existent aussi en vert intense (dit « épinard », mais ils sont encore plus rares et plus chers et sont en général réservés aux collectionneurs :

Les photos ci-dessous montrent des œufs en jade néphrite : certains en jade vert intense et d'autres en jade vert très foncé :

 

Caroline Tran-Vinh est gemmologue diplômée n° 801229 de Gem-A (Gemmological Association of Great-Britain), FGAHK (« Fellow » de la Gemmological Association of Hong Kong), membre de l’AFG (Association Française de Gemmologie) et juriste en Droit Européen des Affaires Paris XI.

Aucune partie de ce document ne peut être reproduite sans autorisation expresse d’Eurojade.