Jade néphrite

La néphrite est une roche composée de silicate hydroxylé de calcium et de magnésium, faisant partie du groupe des amphiboles, alors que la jadéite est une roche faisant partie du groupe des pyroxènes. Elles n’ont pas été différenciées avant le XVIIIème siècle (1784 plus précisément) où l’intérêt pour la néphrite se reporta sur la jadéite qui reste à ce jour en général plus recherchée, et donc plus chères (en tout cas pour les pièces contemporaires) par les asiatiques (dont la néphrite fait partie de l’histoire depuis plus de 7000 ans). Le système cristallin de la néphrite est monoclinique. La gamme de couleurs de la néphrite est plus restreinte que celle de la jadéite : blanc à vert foncé, brun, orange, gris-bleu et noir). La néphrite a une dureté de 6-6,5 sur l'échelle de Mohs et une densité de 2,9 à 3 ; son indice de réfraction est de 1,62 (la démarcation n’est pas très nette).

En dépit de sa dureté moins forte que celle de la jadéite, la néphrite est très résistante à cause de sa structure particulière : des cristaux microscopiques fibreux imbriqués les uns dans les autres, rendant la cassure inégale ou esquilleuse (la texture de la jadéite est en grains). L’éclat et la transparence sont gras à vitreux et translucide à opaque tant pour la néphrite que la jadéite. Au polariscope, leurs cristaux biréfringents entraînent un matériau éclairé dans toutes les positions.

Sources de néphrite : la Chine, le Canada, la Russie, la Nouvelle-Zélande, Taïwan, l'Australie et les Etats-Unis. La source principale est la Colombie Britannique au Canada. Ceci depuis les années 70 et 80 où un homme, Kirk Makepeace a complètement changé l'orientation d'une entreprise de construction en la réorientant vers l’exploitation de jade et en achetant les trois mines principales : Ogden Mountain – qui n’est plus exploitée aujourd’hui - , Kutcho - le plus grand volume de production - et Polar (cette dernière donnant lieu à la seule appellation concernant la néphrite, à cause de sa couleur translucide et intense très particulière et très belle. Les acheteurs sont principalement chinois et taïwanais ; la taille ne se fait quasiment pas au Canada - sauf par des artistes de renom dont les pièces valent plusieurs milliers de dollars - et le reste du monde produit tellement peu de néphrite en quantité que Kirk Makepeace contrôle tout le marché de la néphrite.