Select your language

Eurojade - Le Spécialiste du Jade - The Jade Specialist

SHOP

Idar-Oberstein, Germany

mars 2011

sorry, no translation available

vitrine du Musée Allemand des Pierres Précieuses consacrée au jade

Idar-Oberstein est une ville allemande de Rhénanie-Palatinat issue de la réunion de deux localités proches, Idar et Oberstein au bord de la rivière Nahe. Sa population est d'environ 32.000 habitants. La ville est connue pour la transformation de gemmes et pour la Felsenkirche, église noyée dans un rocher.

Idar et Oberstein possèdent chacune un musée minéralogique de pierres. Les mines d'agate qui avaient fait la richesse de la région sont actuellement épuisées mais la région est restée un centre commercial de pierres en important des minéraux de toutes les parties du monde, notamment du Brésil.

entrée du Deutsches Edelstein Museum (Musée Allemand des Pierres Précieuses)

Le Musée des Pierres Précieuses d'Idar-Oberstein est une pure merveille. La présentation des pierres et des objets d'art est exceptionnelle , le décor sobre et moderne permettant une mise en valeur optimale : en effet, une présentation par couleurs a été retenue plutôt qu'une présentation par groupe de minéraux que l'on trouve fréquemment dans d'autres musées.

Il est cependant regrettable qu'aucune publication, que ce soit en allemand ou en d'autres langues, ne soit disponible à l'heure actuelle, à part une petite brochure éditée en langue allemande et vendue 8 euros datant d'il y a une vingtaine d'années avec des photos poussiéreuses ne représentant en aucun cas la réalité.

Parlons de jade maintenant : il est évident que nous n'avions pas fait ce voyage pour y trouver des merveilles en jade, Idar-Oberstein ayant été dans le passé un centre de taille de l'agate réputé, mais certainement pas du jade. Il n'en reste pas moins que certains sculpteurs et graveurs travaillent cette pierre, le plus connu étant Helmut Wolf, dont nous avons visité l'atelier.

Nous ne parlons ci-dessous que du musée d'Idar "Deutsches Edelsteinmuseum » (Musée Allemand des Pierres Précieuses) car malheureusement, notre emploi du temps ne nous a pas permis de visiter le musée d'Oberstein, qui semble-t-il, est aussi de très grande qualité.

La section consacrée au jade est petite mais assez exhaustive.

jade vert étoilé d'Arizona... nous laissant perplexes...

Ce "jade vert étoilé" provenant de l'Arizona aux Etats-Unis est un mystère. N'hésitez pas à nous contacter si vous pouvez nous éclairer à ce propos car en ce qui nous concerne, nous n'avons pas connaissance qu'il existe du jade dans l'Arizona, et encore moins étoilé...

brut et cabochons polis de maw-sit-sit

La chrolomélanite, qui compose le maw-sit-sit, n'est pas de la jadéite. Cependant, par souci de simplification, nous avons également sur ce site rattaché le maw-sit-sit à la catégorie de la jadéite, en précisant  sa parenté un peu éloignée puisque nous l'appelons "cousin" de la jadéite. De ce fait, nous ne pouvons reprocher au Musée Allemand des Pierres Précieuses de faire de même.

Nous avons été très agréablement surpris de découvrir deux échantillons de jade de Turquie. Le jade de Turquie n'est connu que de quelques rares initiés, c'est un jade jadéite qui n'est pas de qualité gemme. On en façonne de petits objets ou des cabochons. Un cabochon de belle taille et d'un violet soutenu (le jade de Turquie est toujours de couleur plus ou moins violette) et un morceau de brut sont présentés dans la vitrine. Nous regrettons cependant qu'aucune référence à la catégorie du jade (jadéite et non néphrite) ne soit faite. Pour rappel, le jade jadéite est un silicate de sodium et d'aluminium faisant partie de la famille des pyroxènes alors que le jade néphrite est un silicate hydroxylé de calcium et de magnésium appartenant au groupe des amphiboles.

 

jade jadéite de Turquie ; jade néphrite du Wyoming

Dans la vitrine, deux cabochons de jade du Wyoming sont présentés sous le jade de Turquie (photo de droite ci-dessus). Pas de précision dans ce cas non plus concernant la catégorie de jade. Le jade du Wyoming est un jade néphrite.

Dans la partie supérieure de la vitrine sont disposés sur un socle  deux échantillons de jade néphrite et plus en hauteur un superbe vase en jade néphrite également. De part et d'autre du socle se trouvent une coupelle et une tasse à café avec soucoupe, le tout en jade néphrite également.

à gauche : jade néphrite de Nouvelle-Zélande, au centre : vase en jade néphrite (voir ci-dessous), à droite :  jade néphrite de Suisse

aucune mention pour la coupe, le vase et la tasse à café : très probablement jade néphrite du Canada

jade du Myanmar et "jade de Chine"

Ci-dessus, dans la partie gauche de la vitrine, sont présentés deux pièces de jade jadéite du Myanmar (ex-Birmanie) ainsi qu'un morceau de brut. A côté se trouve une petite boîte taillée dans du "jade de Chine", appellation fallacieuse et interdite souvent vue sur les salons pour vendre de la serpentine, imitation moins coûteuse du jade. Ici le Musée veut-il parler de jade néphrite de Chine ?

Entre les pièces de maw-sit-sit sur la gauche et le jade jadéite de Turquie sur la droite, se trouve, au-dessus des deux cabochons de jade néphrite du Wyoming, un curieux patchwork de couleurs sans aucune explication.

cabochon de jade jadéite clair probablement du Myanmar (ex Birmanie) et échantillons de couleur de jadéite (naturelle ?!)

Il semble évident que ces échantillons colorés présentés les uns à côté des autres sous la forme de cinq  bandelettes, d'un cabochon et de trois carrés correspondent aux différentes couleurs (en tout cas à une partie d'entre elles) que le jade jadéite peut présenter.

Nous sommes cependant surpris par la forme des échantillons, généralement ceux-ci se présentent sous forme de cabochons (comme le cabochon blanc présent entre les bandelettes et les carrés), de petites formes polies ou de petits morceaux de brut. Ces échantillons nous paraissent être des imitations  servant à montrer quelques couleurs de la jadéite. Nous essayons d'obtenir confirmation de la qualité de ces échantillons de la part du musée.

jade néphrite de Russie, néphrite "oeil-de-chat" (voir commentaire), jade néphrite d'Alaska et jade néphrite d'Australie

néphrite "oeil-de-chat" (voir commentaire)

Une pièce est présentée dans la vitrine comme un "néphrite oeil-de-chat". La néphrite est un mélange d'amphiboles avec une structure microcristalline mélangée, de ce fait l'actinolite pure ou la trémolite pure ne sont pas du jade. Il est donc erroné d'appeler "néphrite oeil-de-chat" un minéral qui est en fait une actinolite oeil-de-chat. Mais ceci est un détail qui ne gâche en rien le plaisir de visiter ce splendide musées.

superbe vase composé exclusivement de pierres diverses, dont du jade néphrite de Sibérie pour les feuilles

Ce vase surmonté d'un bouquet de fleurs et de feuillages, totalement en pierres fines, est composé de :

- citrine du Brésil (pour la partie vase qui a été taillée et sculptée à partir d'un bloc de brut de 68 kilos),

- le socle est en lapis-lazuli, d'un diamètre de 46 cm

- 1.650 grammes d'or 18 carats,

- l'achillée (dont le nom vient d'Achille, qui l'utilisa pour calmer ses souffrances lorsqu'il fut blessé mortellement au talon lors du siège de Troie), plante de la famille des astéracées), est représentée par 7.199 opales blanches gravées à la main pour les fleurs et 17 pièces de jade néphrite russe pour les feuilles.

- les baies de sorbier sont représentées par 434 pièces de corail et 434 pièces d'onyx gravé, ainsi que 275 pièces de jade néphrite pour les feuilles,

- la hauteur de l'ensemble est de 85 cm et le diamètre de 68 à 70 cm,

- le poid total avec le socle est de 33,2 kilos.

Nous n'avons aucune indication concernant la date de réalisation et l'auteur de ce chef-d'oeuvre.

Nous attendons confirmation du Musée Allemand des Pierres Précieuses d'Idar-Oberstein pour vous apporter plus d'information sur le "jade étoilé vert d'Arizona" , des échantillons colorés entourant le cabochon de jadéite blanche et le "jade de Chine". Malgré deux relances, nous n'avons toujours pas de nouvelles en juin 2011.

Malgré de nombreuses imprécisions, la vitrine consacrée au jade reste de très bonne qualité comparée à certaines sections que l'on peut trouver dans d'autres musées européens.

×

TOP