Jade & legends

Le tailleur de jade amoureux

une jolie légende pour la Saint-Valentin

sorry, no translation available

Il était une fois un pauvre tailleur de jade, amoureux de la fille d'un homme très riche. Ce qui n'était pas du goût de ce dernier, qui voulut interdire ce qui constituait à ses yeux une mésalliance. Mais cela n'empêcha pas les jeunes gens de continuer à s'aimer et finalement à fuir ensemble.

Le jeune homme dut alors abandonner son travail. En effet, il était tellement doué pour sculpter le jade que son style était reconnaissable entre mille et le père de sa dulcinée les aurait facilement retrouvés. Cependant, lorsque la compagne du jeune homme tomba malade, il n'eut d'autre moyen, pour acheter de quoi la soigner, que de se remettre à pratiquer son art et à sculpter une splendide déesse en jade vert. Il fit promettre au marchand qui la lui acheta de ne jamais révéler d'où il la tenait.

copyright Les Amoureux de Peynet

Mais le jour arriva où le père, qui était un collectionneur de jade invétéré, se retrouva avec la statuette en sa possession. Il reconnut alors immédiatement le style de celui qui s'était enfui avec sa fille ; le marchand fut soudoyé pour révéler où se trouvait le jeune couple ; le père fit tuer le jeune homme et ramena ensuite sa fille à la maison.

Le soir, la jeune fille, folle de chagrin, s'empara de la statuette en jade sculptée par son bien-aimé et s'enfuit jusqu'à sa tombe. Elle creusa jusqu'à ce qu'elle trouve le corps du jeune homme et se jeta dans ses bras avec la statue, attendant la mort...

Lorsque la lune se leva, un phénomène extraordinaire se produisit : l'esprit du jeune homme, qui s'était réfugié dans la statuette de jade, réintégra le corps du jeune homme qui se remit à vivre !

Le père arriva à ce moment-là et fut tellement émerveillé qu'il ne put que s'incliner devant ce miracle et accueillit le jeune homme comme son fils. La statuette en jade fut offerte à un temple proche et on dit qu'elle s'y trouve encore, et qu'elle protège les amoureux...

 

*Ce texte est librement adapté de sa version originale en anglais parue dans "Jade : Stone of Heaven" de Richard Gump. Richard Gump écrivit ce livre  au début des années 60. Auteur, musicien, philantrope et homme d'affaires, Richard Gump fait partie de la famille du même nom, spécialisée depuis 150 ans dans la vente d'objets d'art orientaux à San Francisco.