Eurojade - Le Spécialiste du Jade - The Jade Specialist

SHOP

Département des Arts islamiques, Musée du Louvre, Paris 

 

 

 

 

 

 

 petit plat aux lotus et svastika - dish with lotus and swastika - platillo con lotos y esvastika
Inde, fin du 15e, début du 16e siècle - India, end of 15th, beginning of 16th century
jade sculpté et gravé
collection de Louis XIV puis Garde-Meuble de la Couronne

 

mirroir - mirror - espejo

Inde, 19e siècle - India, 19th century

jade incrusté (or, argent, rubis, verre)

legs Baronne S. de Rothschild, 1922

 

coupe et sa coupelle - bowl and saucer - escudilla y platito
Inde, 18e ou 19e siècle - India, 18th or 19th century
jade incrusté (or, argent, émeraudes, rubis, verre)
legs Baronne S. de Rothschild, 1922

 

 

boîte à couvercle - lidded box - caja con tapa
Inde, 18e ou 19ème siècle - India, 18th or 19th century
jade incrustré (or, argent, émail, émeraudes, pierres ou verre)
legs Baronne S. de Rothschild, 1922

 

 plateau en forme de coeur - heart shaped tray - bandeja
Inde, 18e ou 19ème siècle - India, 18th or 19th century
jade incrusté (or, rubis émeraudes)
leg Baronne S. de Rothschild, 1922

 

 

plaque de ceinture - belt plate - placa de cinturon
Turquie, Istanbul (?), 16e siècle
ivoire sculpté, turquoise
don J. Maclet, 1883 ; dépôt, Musée des Arts Décoratifs, Paris, 2006
 

 

  bagues - rings - anillos
Turquie, Istanbul, 16e-17e siècle
jade, inscrutations d'or, pierres
ancienne collection C. Sauvageot, achat, 1856 ; legs Reubell, 1933 ; dépôt, Musée des Arts Décoratifs, Paris, 2006

 

couvercle - lid - tapa
Turquie, Istanbul (?), 16e siècle
jade, incrustations d'or
ancienne collection de Louis XIV, entre 1684 et 1701
 

coupes - bowls - escudillas
Turquie, Istanbul, vers 1550-1650
jade, inscrustations d'or, rubis
anciennes collections de Louis XIV, entre 1684 et 1701
 

 

à gauche : poignard - dagger -punal
Turquie, 17e-18e siècle (?)
acier gravé, jade incrusté d'or, rubis
leg baronne S. de Rothschild, 1922
à droite : poignard et son fourreau - dagger and scabbard - punal y vaina
Turquie, fin du 16e ou 17e siècle
acier damasquiné, néphrite, argent doré, gravé, niellé
versé par le musée de la marine entre 1932 et 1937
 
Que remarquons-nous ici dans la légende qui accompagne ces poignards ? La mention de néphrite. Comme dans la plupart des musées de la planète, le mot jade est mal employé et au lieu de voir les appellations jade jadéite et jade néphrite, ou éventuellement, jadeite et néphrite, l'erreur commune consiste à nommer un matériau jade et l'autre autrement, ce qui laisse supposer que la néphrite n'est pas du jade ! Cela signifie-t-il par ailleurs que le mot jade veut dire jadéite dans ce cas ? Ce n'est pas clair du tout et nous doutons que toutes les pièces exposées et comportant du "jade" soient composées exclusivement de jade jadéite et non de jade néphrite ! Comment un musée aussi prestigieux que le musée du Louvre peut-il faire une erreur aussi grossière ?!

 

 

 

 

  

×

TOP